Uncategorized

Rêver d’Haïti en couleurs

Rêver d’Haïti en couleurs/Colorful Dreams of Haiti
Par Frantz Michaud et Jean-Robert Léonidas
Québec : Les Editions CIDIHCA, 2009

Ce livre est le résultat d’une collaboration entre le photographe Frantz Michaud et l’écrivain Jean-Robert Léonidas. C’est un « beau livre », comme on n’en trouve pas beaucoup dans les bibliothèques haïtiennes. Il est d’une somptuosité presqu’inégalée dans le monde des livres haïtiens, de très grand format, quelque peu pesant mais nullement encombrant, avec des illustrations superbes de toute taille représentant des réalisations artistiques des plus grands peintres haïtiens. Frantz Michaud est photographe de profession et amoureux fou de peinture. Léonidas a dit de lui qu’ « il scrute les couleurs et les nuances pour essayer de leur donner la parole car toute peinture, toute photographie est porteuse de message. » Jean-Robert Léonidas est endocrinologue et professeur associé de médecine clinique aux Etats-Unis, mais il n’est pas un inconnu dans la littérature haïtienne. Il a déjà publié : Sérénade pour un pays ou la Génération du Silence. Essai, CIDIHCA, Montréal, 1992 ; Prétendus Créolismes : le couteau dans l’igname. Essai, CIDIHCA, Montréal, 1995 ; Les Campêches de Versailles. Roman, CIDIHCA, Montréal, 2005 ; Parfum de Bergamote. Poésie, CIDIHCA, Montréal, 2007 ; Ce qui me reste d’Haïti. Fragments et regards. Essai, CIDIHCA, Montréal, 2010. Léonidas est un passionné des questions d’art et de littérature. Son dernier recueil de poésie, Parfum de Bergamote, contient des poèmes d’une sensibilité et d’une construction littéraire comme on en lit très peu dans la littérature haïtienne de l’émigration.
Rêver d’Haïti en couleurs /Colorful Dreams of Haiti est publié en édition bilingue anglais-français et devrait constituer à cause de cela une référence bien que la peinture haïtienne soit passablement bien connue dans le monde anglophone. J’en profite pour saluer le magnifique travail entrepris par les éditions CIDIHCA sous la direction de Frantz Voltaire pour la publication de cet ouvrage qui marquera l’histoire de cette excellente maison de publication. Ce beau livre est un hommage émouvant rendu à la peinture haïtienne et à ses peintres que le monde entier a appris à chérir.
La composition de l’ouvrage suit la trajectoire suivante : après une brève introduction bilingue à l’histoire d’Haïti et de sa peinture, l’auteur présente sur la page de droite une photo d’un tableau artistique d’un peintre haïtien et sur la page de gauche un court texte en anglais et en français d’une dizaine de lignes environ qui donne quelques explications de base sur le texte en question et son auteur. Certains de ces tableaux artistiques sont de petits chefs-d’œuvre de couleurs et de nuances qui justifient la réputation de la peinture haïtienne à travers le monde. On trouve tous les styles d’art : du naïf bien sûr, mais aussi de l’impressionnisme, du réalisme, de l’abstrait…J’ai été fasciné par des réalisations telles que : Le vieil Homme (1995)/ Old Man de Lucien Bourdeau ; Contemplation (2004) de Jean Fritz Chéry, doublement superbe en tenant compte du fait que le peintre est manchot de naissance et doit peindre avec ses pieds ; Le Gardien (2004) de Emmanuel Dostaly ; Libre Enfin (2000) de Joseph Fatal ; Soleil Levant (2006), toile ruisselante de couleurs et de joie contenue de Nicole Brice Hyppolite; Amours et Bagatelles (2003 de Michèle Voltaire Marcelin, révélant ici qu’en plus du registre littéraire à travers lequel on la connaissait, elle manie tout aussi bien l’aquarelle et le pinceau ; Georges Ramponeau au travail (2000) de Michaud et Ramponeau ; La Vie à la campagne (1989) de Héranie Sénatus ; Marché (2003) d’Edouard Wah.
Les 20 ou 30 dernières pages de ce magnifique beau livre sont consacrées à d’inoubliables photographies prises par Frantz Michaud à l’occasion d’un voyage de retour sur l’ile natale de plusieurs peintres haïtiens de la diaspora. On peut admirer à cette occasion tout l’art photographique de Michaud dans des photos prises au Palais National, dans des galeries ou dans des musées.
Rêver d’Haïti en couleurs/Colorful Dreams of Haiti constitue, à mon avis, le cadeau idéal à offrir à un passionné d’art ou à soi-même pour la Noël qui arrive doucement. J’ai dit plus haut que le bilinguisme français-anglais rehausse la valeur de ce texte. Sa qualité de toute façon contribuera à diminuer l’appréhension que peut soulever le poids du volume si l’on y pense. Cependant, rien qu’à feuilleter les premières pages de ce beau livre et à regarder attentivement la page de couverture intitulée La Lampe, décrivant une petite lampe locale appelée Tèt gridap, on est tout de suite conquis.
Contacter Hugues St. Fort à : [email protected]

Haitian Times

Haitian Times

The Haitian Times was founded in 1999 as a weekly English language newspaper based in Brooklyn, NY.The newspaper is widely regarded as the most authoritative voice for Haitian Diaspora.
Haitian Times
May. 05, 2012

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *