• " "
Uncategorized

Les nouveaux musiciens de Sweet Micky.

Il y de cela 22 ans, Joseph NAMPHY (frère du général Henry NAMPHY), responsable du casino de l’hôtel El Rancho, fait appel à Michel Martelly pour assurer l’animation chaque soir pour ses clients. Avec Ralph au tambour et Grégory MAYARD-PAUL à l’accordéon commence le début d’une grande aventure. 17 albums et pas mal d’excentricités et de propos grivois plus tard, nous sommes bien loin du « Sweet Micky for sweet people » de Tamara. Entre temps, le chanteur a décidé de troquer ses habits de musicien pour le complet du politicien. Il veut s’en prendre au « système » responsable selon lui de tous les maux du pays. Il prône le changement, croit qu’il est investi d’une certaine mission celle de « changer le système » et pense être l’incarnation de ce changement.

Pour orchestrer ce changement, le chanteur s’est entouré d’une batterie d’ « experts » qui devraient nous pondre dans les jours à venir le fameux programme devant conduire le pays vers le changement promis.
Au niveau de la justice, le bâtonnier Gervais CHARLES est l’une des figures de proue. Il est le petit frère du Dr René CHARLES, le médecin personnel de François DUVALIER. La présence du bâtonnier au sein d’une équipe de campagne avait déjà suffisamment suscité pas mal de remous dans les milieux du droit, sur le bien-fondé éthique d’une telle position. Le bâtonnier étant censé être au-dessus de la mêlée. Pire, ce dernier n’allait pas à hésiter à intégrer le conseil de la défense de Jean-Claude DUVALIER. Les responsables des organisations des droits humains et pas mal de citoyens protestèrent de l’incongruité d’une telle démarche. Notre homme de loi persista malgré tout dans cette voie.
Les frères Mayard-Paul occupent une place particulière dans l’équipe d’hommes de loi de Sweet Micky. Ils sont ses amis d’enfance. Grégory est son condisciple. Il est le parrain d’Olivier-Michel, le fils aîné de Martelly. Et ce dernier est aussi le parrain d’un de ses enfants. Ils ont encore plus d’influence dans les décisions du candidat que Gervais Charles lui-même.
Pour compléter cette équipe, Sweet Micky a fait appel à de vieux routiers de la politique et du droit : Gary LISSADE et Calixte DELATOUR. Le premier fut bâtonnier de l’Ordre des Avocats entre 1990 et 1994 durant la période troublée du coup d’état contre le président Aristide. Il ne s’était pas particulièrement illustré à ce poste dans la défense de pas mal de situations où le droit était foulé aux pieds. Ceci lui a valu d’exercer ses fonctions sans être inquiété. Avec le retour au pouvoir d’Aristide, il semble opérer une conversion et devient président de la Commission Présidentielle d’Appui au Conseil Électoral entre 1997 et 2000. Tout le monde se rappelle comment se sont soldées ses élections qui ont ouvert la voie à la longue crise électorale de 2000 dont l’issue finale a été la chute d’Aristide. Il boucle son parcours politique en devenant entre 2001 et 2002, le ministre de la Justice du même Aristide. J’ai cherché vainement une action d’éclat à mettre à son actif au cours de son passage au ministère qui pourrait lui accorder la présomption de sa capacité à changer le système, je n’ai encore rien trouvé. Calixte DELATOUR est un avocat et militant duvaliériste présent sur la scène politique depuis 1946. Il est l’oncle de Leslie DELATOUR qui avait épousé en secondes noces Élisabeth Débrosse DELATOUR, l’actuelle femme de René Préval. Je signale en passant que cette dernière est la fille de Huguette NAMPHY, la sœur d’Henry NAMPHY. J’espère que vous suivez mon regard. Calixte Delatour a été avocat de Raoul CÉDRAS jusqu’à son départ pour l’exil en 1994. Reconverti depuis, il a été le dernier Ministre de la Justice d’Aristide durant la période troublée 2002-2004. En dépit de la protestation à l’époque des organisations des droits humains, il a été maintenu à son poste par Aristide. Et je pense qu’il le lui a bien rendu puisqu’en dépit des exactions commises par le régime et ses complices, rien n’a été fait pour assurer un minimum de justice à la population.
Enfin, Carlos HERCULE, Rigaud DUPLAN et Jean Renel SANON complètent l’équipe juridique de Martelly.
Dans le domaine de la santé, certains groupes d’intérêt ont émergé au milieu d’un petit noyau de copains. Dr Ronald Victor LAROCHE, probablement l’un des médecins les plus riches d’Haïti est l’architecte du tout nouveau plan de santé en devenir du candidat. Ronald LAROCHE est le directeur exécutif de l’organisation dénommée Développement des Activités de Santé en Haïti (DASH). Cette organisation offre des services dans le domaine de la santé au niveau de l’Aire Métropolitaine de Port-au-Prince. Sous couvert d’une association à but non lucratif se cache une formidable machine à sous qui lui permet en toute impunité de s’en mettre plein les poches. Ainsi Dr Laroche possède pas mal d’hôpitaux : Jude-Anne, St Charbel, St Landry, St James et si certains se sont écroulés ou sont devenus inopérants suite au séisme ; il n’en dispose pas moins d’un grand réseau d’infrastructures de santé. Il offre des services de prépaiement des services de santé aux petites bourses qu’il baptise pompeusement assurance de santé. Son grand rêve obtenir le contrat d’assurance de l’État et déboulonner le Groupe Santé Plus détenteur du contrat des employés de la fonction publique. La prestation des services de GSP est très loin de satisfaire ses assurés mais je doute que le modèle du DASH ne soit pire. Si vous voulez avoir une idée de ce que pourrait être le système de santé avec Sweet Micky essayez d’obtenir une consultation dans les locaux du DASH ou de ses structures de prestation. Je termine en soulignant un fait qui a toute son importance. Ronald LAROCHE est le fils de Victor LAROCHE. Ce dernier a occupé pendant entre 1966 et 1985 le siège de président de la Croix Rouge Haïtienne. Cette institution n’a jamais pensé visiter les installations de Fort Dimanche, du Pénitencier National ou des Casernes Dessalines où étaient emprisonnés dans des conditions infrahumaines des centaines de nos compatriotes. Après ce passage à la Croix Rouge, le Dr Victor LAROCHE a été ministre de la santé publique de Jean-Claude Duvalier. Si ceci est bien compris, il n’est nullement étonnant que le certificat médical de complaisance qui a permis à Jean-Claude Duvalier de ne pas se présenter au tribunal émanait de l’hôpital St Landry, propriété de Ronald V. Laroche. De plus des relations de famille très proches lient les Laroche aux Duvalier. La femme de Victor Laroche, Paulette Raymond, est la sœur du tristement célèbre général Claude Raymond.
Les autres copains faisant partie du lot d’experts de Sweet Micky sont les médecins : Pierre POMPÉE, Nancy Martelly GARNIER (la petite sœur de Michel), Philippe LARCO (ami d’enfance de Martelly et neveu par alliance de Gervais CHARLES), Nancy Charles LARCO (femme de Philippe, neveu de Gervais Charles, fille du Dr René Charles- le médecin personnel de François Duvalier), Brigitte HUDICOURT (PDG de la ORL-O, un regroupement de médecins spécialistes en oto-rhino-laryngologie et ophtalmologie).
L’équipe économique de Sweet Micky est constituée de certaines personnalités ayant des positions idéologiques très éloignées du discours officiel du candidat ou de celui de la nébuleuse Repons Peyizan qui chapeaute la candidature du chanteur. Pierre Marie BOISSON, l’économiste en chef du Groupe Sogebank a repris du service. Plus prudent que lors des dernières élections où il avait publiquement apporté son soutien à Charles-Henri BAKER ; il préfère ce coup-ci rester dans l’ombre. Gladys COUPET, de l’Association Professionnelle des Banques (APB) et membre du groupe de travail sur la compétitivité est aussi du nombre. Enfin, Hans TIPPENHAUER, un ingénieur industriel qui avait occupé le fauteuil de trésorier au sein du conseil d’administration de la défunte TELECO durant la transition complète le groupe. Tippenhaueur dans un long article intitulé La politique autrement croit que « … la bourgeoisie doit s’immiscer beaucoup plus dans les affaires de notre pays… » et que « Quoiqu’on dise de cette bourgeoisie,… elle a longtemps contribuée à l’avancement du pays. » Sans commentaires.
L’expert en affaires étrangères de Sweet Micky est Jean-Robert ESTIMÉ. Il avait déjà occupé un pareil fauteuil sous Jean-Claude Duvalier. Proche de même de René Préval, il serait l’un de ses conseillers ce qui expliquerait que son nom avait été cité comme présidentiable au cours de l’été précédent. Il dirige présentement le projet Winner- un projet disposant d’un budget impressionnant- pour le compte de la USAID.
Le conseiller politique de Sweet Micky est Daniel SUPPLICE. Duvaliériste notoire, il a occupé entre 1977 et 1986 de hautes fonctions dans l’administration. Ainsi, il a été tour à tour, Directeur général de l’Immigration et de l’Émigration en 1979- à l’époque il fallait une autorisation pour entrer ou laisser le pays, Sous-secrétaire d’État de l’Intérieur de la Défense Nationale de 1979 à 1981, sous-secrétaire d’état des affaires sociales entre 1981 et 1983, secrétaire d’état des affaires sociales entre 1983 et 1985, Ministre des Affaires sociales de 1985 à 1986. Et j’en passe. En outre, il est membre fondateur du parti libéral haïtien. Il clame maintenant haut et fort que les idéologies n’ont plus de valeur.
George MICHEL fait partie du petit cercle d’intime de Sweet Micky. Ami personnel de René Préval, il avait suggéré qu’un prix Nobel soit décerné à ce dernier, ce qui avait suscité un vif débat dans la société.
L’éminence grise de la campagne de Sweet Micky est Antonio Solá Reche. Ce citoyen espagnol- un temps menacé d’expulsion par le gouvernement Préval pour ingérence dans les affaires de souveraineté nationale- serait payé $US 50,000 le mois pour ses précieux conseils. Il est secondé dans sa tâche par Damian Merlo, au même tarif. Ce dernier est le directeur exécutif de la firme Ostos & Sola, créée par Solá et Gloria Ostos, il y a neuf ans. Leur stratégie au premier tour reposait essentiellement sur deux piliers. Premièrement, faire croire à tous qu’il existe une différence entre Sweet Micky et Michel Martelly. Deuxièmement, insister sur le fait que Martelly n’est pas un élément du système. Si cette approche a plus ou moins bien fonctionné au premier tour, il semble qu’elle éprouve de plus en plus de difficultés à convaincre l’opinion publique. Et les déclarations inconvenantes de Martelly dans le Nord Est et ses alliances avec des tenants du système ne sont pas de nature à faciliter la tâche à Sola et Merlo. Deux caractéristiques essentielles se dégagent des campagnes de communication conduites par Solá : un penchant pour les campagnes de dénigrement et une plus grande capacité à faire perdre des voix à l’adversaire qu’à faire gagner des voix à leur poulain. La firme Ostos & Solá a été le cerveau du succès en 2006 de Felipe Calderón au Mexique. Par contre, elle a enregistré depuis une succession de défaites en Argentine contre Cristina Kirchner, au Pérou contre Alan García, au Guatémala contre Álavaro Colom, en Espagne contre Mariano Rajoy, au Salvador contre Mauricio Funes.
Pour finir avec les listes des personnes faisant partie du cercle intime de Sweet Micky, il importe de mettre l’emphase sur Sophia Saint-Rémy Martelly, la femme de Michel Martelly. Cette dernière serait selon l’entourage du candidat la personne la plus influente du groupe. Et, comme au temps du groupe musical, elle a la haute main sur beaucoup de décisions capitales dépassant de loin ses sphères de compétence. Il n’y a pas beaucoup de renseignements disponibles sur la femme de Martelly. Selon les informations publiées sur le site de la Fondation Rose et Blanc- le bras social de Sweet Micky- elle serait née à New York de parents haïtiens. Le site fournit également des informations plutôt surprenantes et questionnables. Elle aurait reçu en novembre 2008, la plus haute distinction décernée à un citoyen, l’Ordre National Honneur et Mérite au grade de Chevalier pour son implication dans le soutien aux victimes de l’école de Nérette. Nous apprenons selon la même source qu’ « elle a passé sa vie à aider les moins fortunés » et qu’elle est mieux connue pour son implication dans des activités de bienfaisance. Je dois avouer que les informations fournies par le site m’ont fait un peu tiquer et devraient surprendre beaucoup de personnes impliquées dans le social. Enfin, Carine BEAUVOIR, la cousine de Sophia, est au niveau du secrétariat du directoire de campagne.
J’ajoute encore comme faisant partie du cercle des intimes de Sweet Micky les personnalités suivantes. Jean Fritz JEAN-LOUIS, co-fondateur avec Louis Marie Michelle, Yves Antoine Jean-Louis et Jean Yves Muscadin Jason (l’actuel maire de la capitale) de la firme F&F Marketing ; une société travaillant dans la conception, la gestion, et la réalisation de projets et spectacles.

Haitian Times

Haitian Times

The Haitian Times was founded in 1999 as a weekly English language newspaper based in Brooklyn, NY.The newspaper is widely regarded as the most authoritative voice for Haitian Diaspora.
Haitian Times
May. 05, 2012

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *